Faut que je vous raconte...

Trentenaire over déborded

08 mai 2011

To be continued...

C'est par ici que ça se passe maintenant !!

 

http://shezgotaplan.wordpress.com/

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Mme D à 15:50 - 8 Je sais que tu m aimes - Tu racontes quoi ? [0] - Permalien [#]

26 février 2011

Que m'arrive t'il ?

Il se passe des choses à l'intérieur du dedans de mon corps... J'ai des envies soudaines très saugrenues (j'aime bien le mot saugrenue, pas toi ?)

J'ai, par exemple, particulièrement envie de faire du sport.

Genre, moi.

Genre. Faire du sport.

Mais carrément, du vrai sport, qui fait transpirer, grimacer, qui fait mal.

200903101999_zoom

J'ai envie de courrir. Faire du jogging (parce que, je peux courrir). Rigole pas. Je re peux courrir. Je pouvais plus courrir. Puis là, avec le nouveau corps à moi que j'ai, je re peux. J'ai découvert ça en essayant de choper mon bus. J'arrivais en vue de l'arrêt et ce con de bus il était déjà là, près à me passer sous le nez comme un connard. Et là, agitation de mes jambes de façon rapide et coordonnée, et telle une Forrest Gump (en plus sexy et moins débile mentale), je courrai. Enfin, du coup, j'ai envie de faire du jogging. Tu rends compte. En plus, c'est con de jogger. T'es là, tu courres, pour rien. Ni parce que ton bus il est en train de se barrer, ni parce que t'as gauler un rouge à lèvres chez Monop' et que le vigil fait du zèle. Non, juste pour le fun, tu courres.

Ou d'aller à la piscine. Mais pas pour faire de la bronzette au bord (de toute façon, en cette saison...), pour faire des longueurs. Ca aussi, c'est con. 50 clampins les uns derrière les autres dans les couloirs de la pistoche qui nagent dans un sens, puis l'autre sens, puis dans l'autre sens encore pendant des plombes. Bon, moi, pour corser l'affaire, je me vois bien chantonnant le thème de "les dents de la mer", histoire d'avoir un leitmotive. TA DA TAAAA DAA TADATADATADA !!!

Ou de faire du vélo d'appartement. Parcequ'on à beau dire, ça s'oublie pas le vélo, n'empêche que je ne me vois pas enfourcher une bicyclette en pleine ville, genre vélib ou quoi. C'est trop dangereux !! Du coup, je me rabbats sur le vélo d'appart. j'en ai un en plus, ça tombe bien. Mais c'est pareil que le reste. pédaler pour aller nulle part, c'est con. Enfin, c'est con, c'est encore le moins con, parce que ça peut te permettre de joindre l'utile à l'agréable. Comme mater les séries en se faisant un corps de rêve. Oué. En fait, le vélo d'appartement, c'est le bien.

Sur ce, je vais aller pédaler, moi !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Mme D à 20:30 - 1 Je raconte ma vie - Tu racontes quoi ? [2] - Permalien [#]

09 février 2011

Les gens pas nets du net... Part One.

Au vu de la grande platitude de ma vie, (me débattant actuellement entre mon boulot, ma préparation de mariage et mes soucis électroménagers, tout un tas de choses dont tu te fous, internaute, si, si, tu t'en fous, je te l'assure), j'ai décidé de te parler des autres, des gens que je rencontre sur le net, au plutôt des types de gens que j'ai rencontré (toutes ressemblances avec des vrais gens serait tout à fait fortuites, tout ça. Ou pas.)

Parce que je suis une vraie Geek, moi, Madame. Je forumise, je blogue, je FaceBookise... Et du coup, je rencontre des gens. C'est même comme ça que j'ai rencontré le Mec. Sur un forum de discussions. Ça a été l'une des rencontres les plus intéressantes. Il y en a eu d'autres sympathiques aussi, de chouettes nanas et de chouettes gars.

Mais, parce qu'il y a un mais (heureusement, sinon, j'aurais rien à dire et personne sur qui baver...), il y a pas mal de branquignoles et autres cons sur le net...

Les hardcore gamers/geeks qui trainent sur les forums de jeux en ligne.

hardcore_gamer1

Ce sont les premiers spécimens para normaux auxquels j'ai été confrontée lors de mon entrée dans le monde du virtuel. En général, ils sont en pleine crise d'adolescence, ils sont tous terriblement cyniques, mais pas cyniques façon Jean Yanne ou Pierre Deproges, non, cynique façon jeune goth dépressif. Le plus pathétique, c'est qu'il y a aussi des adultes, plus ou moins jeunes qui jouent "les cyniques" pour obtenir un peu plus de popularité auprès des autres gamers (ado). Jugez plutôt :

Black Power Ranger de la Mort a écrit :

"La mort ? qu'est ce que ca represente ?

ben, si c'est un suicide sur une voie ferrée, c a represente un gros steak haché.

si c'est une noyade, ca represente un schtroumpf, tout bleu.

si c'est une cartouche de calibre 12 dans la tete,la flaque de sang sur le  mur representera un peu les dessins symetriques que me montrait ma psy."

Sérieusement ? Vous noterez la pertinence du propos... Faut quand même s'emmerder dans la vie et avoir une sacrée confiance en soi pour passer sa journée à essayer d'impressionner des ados mal dans leur peaux. Genre c'est de l'ambition que d'être l'idole subversive de gamins de 5ème quand on a 28 ans... Enfin, je veux dire, si on est chanteur, ça passe, encore que, Christophe Maé, par exemple...

C'est sûr, qu'un gamer, il n'a pas vraiment tellement grand chose d'autre à faire de son temps libre (quand il bosse et qu'il n'est pas en train de jouer, soit rarement). Il est souvent vierge célibataire. Parce que les filles qui ont eu le courage de l'approcher ont fuit devant sa vision de l'amour. Vision librement inspirée des plus grandes œuvres cinématographique de Marc Dorcel (son autre grande passion). Du coup, tant de déboires amoureux ont rendu le gamer franchement misogyne et encore plus asociale.

Parfois, il y a des nanas assez désespérées tolérantes pour passer outre ces quelques menus travers. Et ça peut donner ça :

Aujourd'hui, mon copain m'a avoué que son fantasme était de recevoir une fellation tout en tuant le dernier boss de World of Warcraft. VDM



 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Mme D à 20:47 - 6 Je raconte des conneries - Tu racontes quoi ? [0] - Permalien [#]

24 décembre 2010

Petite Maman Noël Lubrique

Recemment, je me suis vue offrir par ma copine la Caille une paire de menottes coquines :

Pas_de_sex_toys_gratuits_dans_les_rues_de_Paris_closer_news_xlarge

Elles viennent s'ajouter à ma petite collection d'objets de plaisir, qui se compose modestement de ces charmants articles essayés et approuvés :

5069_300_oeuf_vibrant_sans_fil_fonctionsdurex_play_oRubber_cock_ring

J'aimerais y ajouter quelques petites choses pour que le Mec et moi fassions mumuse encore plus et mieux (si c'est possible) :

M2061_1amagiqrabitplumeau_tantra_feather_teaser_pourprepastiessextoy_canard_vibrant_rose_paris_300x300

Et bien sûr, il me faudra une belle boîte de Pandore pour y enfermer ces petits trésors de plaisir charnel...

1120546

Et une petite blague pour la fin !

Une blonde se rend dans un sex-shop à Pigalle.
Elle visite le magasin et s'adresse au vendeur :
- Bonjour monsieur, je voudrais trois vibromasseurs, ce rouge là-bas, le vert dans ce présentoir et le bleu qui est présenté dans la vitrine.
Le vendeur lui répond :
- Pour le vert et le bleu pas de problème ! Mais pour l'extincteur je vais voir avec le patron !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Mme D à 01:34 - 1 Je raconte ma vie - Tu racontes quoi ? [3] - Permalien [#]

23 décembre 2010

Kibèzki ? Histoires de divorces de stars...

En surfant sur le net à la recherche de scoops sur ma série du moment Dexter, j'ai appris que l'acteur et sa sœur à l'écran qui est sa femme à la ville divorcent eux aussi.
Cette année 2010 elle pique pour les amoureux glamours.
C'est fini entre eux : Eva et Tony, Courtney et David, Michael et Jennifer... C'est apparemment difficile de rester en couple quand on est riche (beau) et célèbre. Ça doit être à cause qu'il y a trop de tentateurs tentants dans le milieu et que nos stars se demandent pourquoi ils s'enverraient en l'air avec la même personne jusqu'à la fin des temps, alors que le show biz regorge de bombasses.
C'est vrai ça, si j'étais riche et célèbre, moi, j'irais pas faire ma mijole à la Angelina Jolie en mettant le grappin sur Brad à grand renfort de pontes de mioches à la pelle... Ho que non, je me le taperais, et hop, je le brade, Pitt. Sinon, on s'achète une bicoque dans le sud de la France, on prend du bide et on finit par jouer les pirates des caraïbes pour faire plaisir à ses gosses. Oui, vous avez bien lu, je parle de Johnny Depp, qui perd de plus en plus sa sexytude depuis qu'il est casé. Il devient de plus en plus relou. M'enfin, moi, je serai Vanessa, je ferais super gaffe à mon mec, rapport que l'autre fois j'ai entendu Johnny s'extasier sur sa collaboration avec Angelina Jolie dans leur dernier film. Et vu qu'Angelina elle collectionne les enfants de tous horizons, j'aurais peur qu'elle veuille en ajouter un ou deux avec le génome de mon mec... Moi, je dis ça, je dis rien, faudrait demander à Jennifer Aniston...

tableau

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Mme D à 13:28 - 1 Je raconte ma vie - Tu racontes quoi ? [1] - Permalien [#]

18 décembre 2010

Wonder Mme D

Putain, j'en peux plus de la gueule de ma vie !!
Mais je suis heureuse, t'entends E - R - EUSE !
J'ai un nouveau boulot qu'il est trooooop bien et que c'est trop la classe de sa mère : Je bosse en pouponnière.
C'est quoi, que tu vas me demander. Une pouponnière, mon petit crapaud des îles, c'est un lieu d'accueil social pour les petits n'enfants que le JAF (juge des affaires familiales) il a décidé de placer parce que les parents c'est des pas tranquilles, soit ils en ont juste pas, de parents, les gosses.
Alors, enfin, j'ai trouvé un endroit où les enfants c'est pas des petits € en couches culottes qu'on entasse les uns sur les autres et qu'on se fout bien pas mal de leur bien être. Et ça, ça me change, t'as même pas idée comment.
Et en plus, voilà comment je suis une super héroïne, parce que figures-toi que je travaille le week end. Oui, oui, mon cher lecteur époustouflé par tant de bravoure. Je travaille le week end (un sur deux en fait), et je travail même le jour de Noël. Tu rends compte, quelle abnégation !
Je ne suis pas peu fière, parce que vois tu, dans mon milieu, les nanas qui bossent dans ce genre de service, c'est un peu le haut du panier, genre, tu vois.
Je bosse en doublé avec une autre nana, gentille, bien comme il faut, la nana. En demi journée, on bosse. Une le matin, une le soir. Donc je suis toute seule tranquille, pénarde, détendue des miches une bonne partie de la journée avec mon groupe de 6 Trolls.
Les Trolls, eux, vis à vis de moi, ils sont en mode "Fais voir ce que t'as dans le bide, Machine".
T'as déjà essayé de faire ranger sa chambre à un gosse très récalcitrant ascendant provocateur ? Bha, là, ils sont 6 quoi. C'est Rock and Roll, cette affaire. Du coup, l'autre jour, j'ai gueulé.
C'est rare que je gueule (au boulot).
J'ai dit qu'ils avaient plutôt intérêt à obtempérer grave très vite, sinon, ça allait mal se mettre cette histoire.
Je crois qu'ils n'ont pas tout compris (obtempérer, par exemple, ça leur à fait faire une de ces tronches...), mais ils ont du pigé l'idée générale de la soufflante, rapport au ton de la voix et de la veine sur le front de ma gueule.
Il y a aussi la fois où j'ai du maîtrisé une gamine de 4 ans qui s'était mise en tête de mâcher de la pâte à fixe 'cause que c'est comme du chewing-gum. Et bon, je pouvais pas bien la laisser faire, parce que quand même, la pâte à fixe, c'est pas très comestible. Je lui demande donc de me restituer le bout de pâte à fixe qu'elle a en la bouche dans les plus brefs délais.
Non. Qu'elle me dit.
Et voilà qu'elle se met à courir dans le couloir, m'invitant à la courser comme une con.
Autant te dire que j'avais pas bien envie de jouer à trap' trap'.
Je finis par la rattraper - Oué, parce que plus ça va et plus j'assure en course à pieds, rapport aux bus qui font rien qu'à essayer de me passer devant la face quand je suis charrette - et là, elle entre en possession démoniaque, la gosse. A base de cris suraigus, de roulage en boule par terre et de tentage de marave de ma tête.
Du coup, attirée par le bruit, une collègue arrive. On plaque la gamine contre un mur (oué deux adultes pour une gosse de 4 ans. on est des oufs.) et je lui dis :
"Écoute, jeune fille, deux options s'offrent à toi : soit tu me donnes ce que tu as dans la bouche toute seule, soit je vais me voir dans l'obligation d'aller le chercher moi même à mains nues. Ce qui implique que je mette mes doigts dans ta bouche. Et tu ne veux pas ça et crois moi, je ne veux pas ça non plus."
Bha du coup, elle l'a recraché, sa pâte à fixe.
Ma gueule 1 - Petite Pisseuse 0.
Il m'est avis que ce n'est qu'un début et que j'ai encore rien vu.
Mais en fait, ça fait rien, parce que c'est quand même trop de la bombe de balle mon travail à moi que j'ai !

messy_kid

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Mme D à 20:23 - 3 Je raconte mon taf - Tu racontes quoi ? [0] - Permalien [#]